Lexique

Ici vous trouverez des termes et explications d’intérêt au sujet de poêles cheminées.  Placez le curseur sur la lettre afin de découvrir quels termes y sont cachés !

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M|N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

A

Attisage / Allumage
Allumez du petit bois empilé et une à deux bûches avec un allumeur (p. ex. les allume-feux de CERA DESIGN).

Alimentation en air externe
Dans la construction de poêles, l’air externe désigne l’air transporté par le biais de conduites de l’extérieur du bâtiment dans le poêle.  Dans ce cas, il faut veiller à conduire l’air dans le poêle sous forme d’air préchauffé (p.ex. à travers la cave) ou bien par le biais de conduites d’air isolées ou de conduites absorbant l’humidité.

Air parasite

En cas de joints défectueux, composants endommagés ou ouverture (accidentelle) du poêle ou de la cheminée, l’air parasite entre dans le trajet des gaz.  Dans le poêle, l’air parasite provoque une combustion incontrôlée et inefficace.

Air primaire

L’air primaire est directement ajouté au combustible.  Il s’agit de l’air étant amené directement sous la flamme à travers le tiroir de cendres / la boîte de cendres à travers la grille.

Argile réfractaire
Dans le langage courant, toutes les briques réfractaires et tous les revêtements d’un poêle sont souvent nommées argile réfractaire. Mais il y a cependant beaucoup de matériaux de construction différents qui sont utilisés pour des applications différentes. Tous ces composants servent à protéger le corps en acier du poêle contre la surchauffe.

Air secondaire

L’air secondaire permet une combustion plus faible en émissions, qui est nécessaire pendant la combustion de bois. L’air secondaire est conduit au foyer au moyen de canaux figurant dans la partie supérieure du foyer de telle sorte que l’air est de plus conduit le long de la vitre.  Ce procédé est appelé balayage des vitres. Pour la combustion plus faible en émissions, l’air secondaire provoque une postcombustion des gaz de chauffe.

Air de combustion
L’air de combustion doit être amené dans le foyer (dans le poêle cheminée) pour la mise en marche et le maintien d’une combustion de combustibles produisant de la chaleur.

B

Bois

Le bois, généralement en bûches, ne doit pas dépasser une humidité résiduelle de
20%.  Les bûches doivent être d’une longueur de 25 à 33 cm avec une ampleur ne dépassant pas 33 cm.  Le processus de combustion se déroule en trois cycles : séchage, pyrolyse (= dégazage) et oxydation (= réaction avec l’oxygène et formation des cendres).

Briquettes de bois
Les briquettes de bois sont des briquettes comprimées de coupeaux de bois. Elles sont séchées dans un four et possèdent pour cette raison un rendement énergétique plus haut que les bûches.

Balayage des vitres

Voir Air secondaire  

C

Cendres
Produit résiduel après combustion de bois. Si la cendre est grise claire ou blanche, ceci est un signe que la combustion est effectuée de façon optimale. Un poêle de qualité laisse un résidu de cendres ne dépassant plus de 1 ou 2%. 

Combustible
Un combustible est une substance dont l’énergie accumulé est transformé par oxydation sous forme d’une combustion en énergie utilisable. Il s’agit notamment de bois sous forme de bûches, briquettes de bois (copeaux de bois comprimés), pellets de bois (diamètre 6mm pour P1) et briquettes de lignite.

Corten
Les aciers Corten contribuent à former sous l’effet des intempéries sur la surface et sous la couche d’oxydation proprement dite, une couche particulièrement dense de sulfates et phosphates à haute pouvoir de fixation qui protège l’élément de la corrosion ultérieure. Cette couche est appelée rouille noble.  La formation optique de cette couche ne peut que difficilement être influencée, de sorte que chaque poêle avec surface en rouille noble constitue un exemplaire unique.

Chicane de flammes
La chicane de flammes est la tôle montée directement au-dessus du foyer.  Lors de la combustion, les flammes y butent et le cas échéant, elles sont déviées pour prolonger le chemin parcouru par les gaz de fumées dans le poêle.  Avec la grille aux cendres, elle est la pièce la plus sollicitée dans le poêle.

Cheminée
Conduit de fumée vertical, aboutissant à l’extérieur, résistant aux feux de suie qui sert au dégagement des gaz d’échappement. La cheminée est considérée comme le moteur du poêle.

D

Déchets
Les déchets ne doivent pas être incinérés dans les poêles cheminées.  Matières plastiques, cartons, bois traité, panneaux de particules et matériaux similaires n’y ont pas leur place.  Si on chauffe de manière incorrecte et nocive pour l’environnement le voisinage doit souffrir de puanteur et fumée.   En cas de plaintes ou dénonciations reçues on peut conclure des cendres résiduelles quels combustibles non autorisés étaient incinérés. 

DIN EN 13240
Cette norme européenne est applicable pour poêles manuels avec combustion plate (Appareils de chauffage utilisant les combustibles solides) à l’exception des poêles de base et cheminées ouvertes.

DIN EN 15250
Cette norme européenne est applicable pour poêles manuels avec stockage thermique qui peuvent dégager de chaleur pendant une durée déterminée, après que le feu soit éteint.  Cette norme européenne détermine aussi la durée minimale dans laquelle le poêle atteint la température de surface maximale et dans laquelle la température de surface maximale descend à 50% de cette valeur maximale.  Ces poêles chauffent la pièce où se trouve le poêle.

E

Encrassement de la cheminée
Dépôt goudronneux dans la cheminée.  Se forme au cas d’une dépression insuffisante dans la cheminée.  L’eau d’évaporation avec ses acides et ses autres composants condense sur la paroi de la cheminée avant de sortir.

Étiquette
Voir Plaque signalétique  

F

Foyer
Le foyer contient les composants les plus fortement sollicités.  Il doit donc être bien conçu mécaniquement et thermiquement.  Ici des températures de plus de 1000° C peuvent être générées.  Une grande partie d’énergie et de chaleur dégagée dans le poêle à bois (jusqu’à 50%) est rapidement transmise à la chambre de combustion.  Il doit être chauffé le plus rapidement possible à une haute température, car – en cas de températures basses – il n’y a pas de combustion complète et pour cette raison des polluants peuvent être rejetés dans l’environnement.  On atteint un chauffage rapide de la chambre de combustion par l’usage de beaucoup de petit bois d’allumage.  

Fonctionnement continu

Un poêle à bois peut être exploité en continu.

G

H

I

IQ-Airmatic
La commande IQ-Airmatic de CERA DESIGN est un confort d’utilisation à commande électronique ; elle régule l’alimentation d’air de combustion de manière optimale et garantit ainsi une combustion plus propre.  La combustion du bois est en conséquence nettement plus économique.  L’air primaire et l’air secondaire sont régulés automatiquement.  Un contacteur est monté à hauteur de la porte, il signale à la commande une ouverture éventuelle de la porte.  En cas de panne de courant, l’appareil peut être commandé manuellement.
  

J

K

L

Lors de la première chauffe
la peinture du foyer cautérise. Cela signifie que la peinture du foyer, qui n’a pas encore atteinte sa solidité finale, durcit.  Durant ce processus, des restes de laques et de peintures évaporent ce qui provoque des odeurs désagréables. C’est pourquoi une fenêtre devrait toujours rester ouverte pendant les
premiers 4 ou 5 cycles de combustion. 

M

Monoxyde de carbone
Monoxyde de carbone est le produit d’une combustion imparfaite. Il se produit en cas de manque d’air pendant la combustion. Seulement une partie du carbone se met en contact avec une partie de l’oxygène. C+1 \ 2O = CO.  Monoxyde de carbone est, comme dioxyde de carbone, sans odeur, transparent et insipide, mais contrairement à ce dernier, extrêmement toxique. Même 0,1% provoquent la mort.

Maison à basse consommation d’énergie
Si vous désirez d’installer un poêle cheminée dans une maison à basse consommation d’énergie, vous avez besoin généralement d’une alimentation en air de combustion extérieur.  Avant l’achat d’un poêle cheminée consultez votre revendeur à ce sujet.

Maison passive
Une maison passive est un bâtiment qui n’a pas besoin d’un chauffage de bâtiment classique à cause de sa bonne isolation thermique.

N

O

Ouvertures de maintenance
Les ouvertures de maintenance permettent l’accès aux éléments cachés ou revêtus. Les ouvertures permettent d’atteindre p. ex. les conduits du gaz de chauffage pour les nettoyer ou les éléments mécaniques pour la maintenance. Les ouvertures de maintenance facilitent donc la maintenance ou la réparation des installations cachées.

P

Papillon des gaz
Un papillon est un dispositif monté dans la trajectoire des gaz de fumées (tuyau du poêle). Il permet de réguler le « tirage de la cheminée ».

Plaque de protection contre les étincelles
La plaque de protection contre les étincelles protège le plancher (composé de matériaux combustibles) devant la porte du poêle contre des braises qui peuvent éventuellement tomber vers le bas.  Cette plaque doit dépasser la porte du poêle vers l’avant de 50 cm au moins et sur les cotés de 30 cm au moins. En règle générale, elle consiste de verre de sécurité, d’acier ou d’acier inoxydable.

Plaque signalétique

Sur la plaque signalétique vous trouverez le type de poêle, la norme selon laquelle le poêle était contrôlé, le fabricant ainsi que les valeurs les plus importantes du poêle. Ici, le ramoneur obtient les données qui lui paraissent importantes.

Pellets de bois
Sous-produit résiduaire de l'industrie du traitement du bois. Ils sont comprimés sous haute pression de la sciure et de coupeaux en bâtons de forme cylindrique.  Les pellets se composent à 100% de bois non traité.

Poêle cheminée
Poêle mobile et transportable.  Il peut être fabriqué en fonte et/ou en acier et il peut être revêtu d’éléments de décor différents comme carreaux faïence ou de pierre naturelle.  Le rendement des poêles cheminées modernes est de 80%

Poêles à convection

Le poêle dégage la chaleur aux environs proches. Par ceci l’air se réchauffe aussi à proximité du poêle. Sous l’effet du chauffage l’air chaud monte et est remplacé par l’air froid. L’air chaud se répartie uniformément dans la pièce en commençant du haut vers le bas. Ce principe est nommé convection.

Poussoir

Le poussoir vous permet de régler le débit d’air souhaité pour la chambre de combustion.

Puissance calorifique nominal
Voir Rendement

Pellets et pellets de bois
Voir Pellets de bois

Poêles à accumulation
CERA DESIGN dirige les gaz d’échappement à travers l’accumulateur en argile réfractaire - de manière similaire au principe des poêles de fond –, dans ce cas le noyau en argile réfractaire extrait la température des gaz d’échappement et emmagasine la chaleur pendant de longues heures.

Point de rosée
Voir Encrassement de la cheminée 

Poêles cheminées à circulation d’eau
Sont souvent combinés au chauffage central à titre d’assistance.

Q

Quantité de remplissage
La quantité de remplissage est la quantité du combustible qui est adaptée à la chambre de combustion et le système correspondant.  Une quantité de remplissage trop petite ou trop grande réduit le rendement et détériore la qualité de la combustion.  Les bûches doivent être toujours empilées dans la chambre de combustion de manière lâche, de telle sorte quelles puissent dégazer complètement.

R

Rendement de chauffage
La puissance calorifique indiquée (puissance calorifique nominale) indique la quantité de chaleur pouvant être produite par le poêle avec la quantité de bois indiquée par le fabricant.  La puissance calorifique effective est déterminée par le biais de la quantité de combustible.  1 kg de bois a une quantité de chaleur livrée d’env. 4 kW.  Ainsi un poêle de 6 kW avec un rendement de 80% nécessite moins de 2 kg de bois par heure pour produire une quantité de chaleur livrée de 6 kWh (2 kg de bois x 4 kWh x 0,80 = 6,4 kWh). Une telle quantité est suffisante de chauffer une pièce d’un volume de 160 mètres cubes au maximum.

Rendement
Décrit l’efficacité d’une combustion.  Il représente le rapport entre la quantité d’énergie appliquée (p. ex. 1 kg de bois hêtre possède une quantité de chaleur livrée d’env. 4,1 kW) et la quantité d’énergie conduite dans la pièce (donc 3,3 kW pour un rendement de 80%).

S

Suie
Carbone résiduel contenant du goudron après une combustion.  Colmatages de suie adhérant au verre se forment à cause d’une combustion sale et incomplète (p. ex. combustion trop froide) (feu couvant). 

T

Tiroir à cendres / Boîte à cendres
Les cendres peuvent être enlevés à l’aide du tiroir à cendres / de la boîte à cendres, il n’est pas nécessaire de les évacuer de la chambre de combustion avec une pelle.

Tirage
Le tirage est le (dé)pression, qui se forme dans la cheminée par une poussée verticale.
La poussée verticale est générée par les différentiels de température entre la base et l’ouverture de la cheminée.

U

V

Vitre en verre
La vitre en verre est fabriquée d’une matière céramique transparente. Elle est résistante à charge permanente jusqu’à plus de 50°C.

 

 

W

X

Y

Z

CERA DESIGN
by Britta von Tasch GmbH
Am Langen Graben 28
D-52353 Düren

Tel.: +49 2421 / 121 79-0
Fax: +49 2421 / 121 79-17

Horaires d'ouverture Distribution/ Atelier:

Lundi au jeudi: 08.00 h - 17.00 h
Vendredi: 08.00 h - 14.00 het sur rendez-vous